Goto main content
Quoi négocier lors d’un achat de maison?
2021-04-16

Quoi négocier lors d’un achat de maison?

En immobilier, beaucoup de gens redoutent la négociation, s’imaginant qu’il s’agit d’un combat. Dans le coin gauche, des vendeurs qui rêvent d’un prix élevé. Dans le coin droit, des acheteurs qui souhaitent la meilleure aubaine possible. Qui l’emportera ? Deux courtiers immobiliers vous présentent une vision bien différente de cette étape essentielle.

 

Trouver un terrain d’entente

Ultimement, les acheteurs et les vendeurs veulent la même chose : que la transaction réussisse. « Négocier, c’est trouver un terrain d’entente ; idéalement, que les deux côtés aient le sentiment d’avoir obtenu ce qu’ils souhaitaient », résume Émilie Anctil, courtier immobilier Nestor dans la région de la Montérégie. La négociation est le mécanisme par lequel les paramètres de cette entente sont définis.

 

Négocier le prix de vente d’une propriété

Le prix est au cœur des négociations et souvent la principale cause de tension. « Beaucoup de vendeurs surévaluent leur maison, parce qu’ils s’apprêtent à se départir d’un bien dans lequel ils ont investi beaucoup d’argent et d’effort — c’est très émotif », ajoute Émilie Anctil. Si vous faites une offre inférieure au prix demandé, accompagnez-la d’arguments quantifiables, comme une estimation des travaux à faire suite au rapport d’inspection ou une analyse des comparables vendus dans le secteur.

 

Quelles sont les inclusions ?

Plutôt que de diminuer le prix offert, vous pouvez demander d’inclure certains biens ne faisant pas partie de la propriété en soi, comme des électroménagers, des luminaires, un foyer extérieur ou même des outils. « Les inclusions évitent aux acheteurs des dépenses supplémentaires tout en aidant les vendeurs à se débarrasser de biens encombrants, les deux partis sortent gagnants », explique Fréderic Tournat, courtier immobilier Nestor dans la région de Québec.

Fréderic donne en exemple les stores, toiles et rideaux, qui sont souvent taillés sur mesure en fonction des fenêtres. « Les inclure dans la transaction évite aux vendeurs d’avoir à démonter la quincaillerie et réparer les murs ; pour les acheteurs, ça offre plus d’intimité dans les jours suivant le déménagement ou pendant les rénovations », ajoute-t-il.

 

Qui s’occupe des travaux ?

Si l’inspection du bâtiment révèle des travaux importants à effectuer, comme une toiture à remplacer ou des fondations à réparer, vous pouvez demander au vendeur de s’en occuper ou vous en servir pour négocier le prix à la baisse. « Si vous accompagnez votre offre d’estimations d’entrepreneurs, beaucoup de propriétaires préféreront accepter un prix moindre que d’avoir à prendre en charge des travaux et retarder la transaction », explique Fréderic Tournat.

 

Convenir d’une date de prise de possession

Est-ce que les propriétaires souhaitent vendre le plus tôt possible parce qu’ils ont déjà déposé une offre pour leur future maison ? Sont-ils plutôt en l’attente d’une construction qui prend du retard ? Tenez-en compte au moment de préciser quand vous souhaiter occuper les lieux. « Une date qui correspond aux besoins des vendeurs peut rendre une offre plus attirante qu’une autre à prix plus élevé, mais qui occasionne du stress et de l’inquiétude », poursuit Émilie Anctil.

Avec un échéancier serré, la date de prise de possession dicte souvent les dates de tombées des étapes préalables, comme l’inspection du bâtiment, l’obtention du financement et la visite chez le notaire. Si les vendeurs sont réceptifs, repoussez la date pour vous accorder un peu plus de latitude et vous éviter du stress inutile.

 

Nestor Nestor Nestor Nestor
Contactez-nous

Siège social
50, rue Saint-Charles Ouest,
suite 102
Longueuil, QC, J4H 1C6

Services
À propos
Devenir un courtier Nestor

© Nestor Agence Immobilière, 2021 | Tous droits réservés